Législatives : Jean-Christophe Angelini persiste dans sa condamnation du « front républicain »


(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Nous sommes, nul ne le découvrira, dans la période très particulière de l’entre deux tours, une période selon les dires de certains candidats, très dynamique mais aussi très tendue, riche de nombreuses rencontres et de nombreux kilomètres. Toutes les cartes, les résultats, sont sur la table, mais l’on sait que dans le jeu politique le résultat ne dépend pas seulement des atouts que l’on a reçus. Beaucoup d’esprits se sont focalisés sur la deuxième circonscription de Corse du Sud, où, dit-on, il pourrait se passer quelque chose au soir du second tour. Jean-Christophe Angelini, que l’on dit en très bonne position face à Camille de Rocca Serra, a reçu hier (mardi) le soutien de la Gauche Autonomiste, le club politique dirigé par Vincent Carlotti. Le candidat de Femu a Corsica persiste dans sa condamnation de ce qu’il appelle le front républicain, qui pourrait inciter une partie de la gauche à voter pour Camille de Rocca Serra.
> Lingua corsa
(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Semi dunqua ind’u periudu assai particulari à mezu à i dui ghjiri, un periudu d’appressu à certi candidati assai dinamicu ma dinò assai difficiuli, ricca di parechji scontri è di parechji chilometri. Tutti i carti, i risultati, sò nant’à a tola, ma si sà chì ind’u ghjocu puliticu, u risultatu ùn dipendi micca solu di i cosi boni ch’omu hà ricivutu. Assai menti vani ver di a siconda circuscrizzioni di Corsica Suttana, duva, è si dici, ch’ellu pudaria accada calcosa a sera di u sicondu ghjiru. Ghjuvan Cristofanu Angelini, ch’omu dici ind’un bunissimu postu di pettu à Camille de Rocca Serra, hà ricivutu eri (marti) u sustegnu di a Manca Autunumista, a squadra pulitica diretta da Vincent Carlotti. U candidatu di Femu a Corsica incalca nant’à a so cundanna di ciò ch’ellu chjama u fronti republicanu, chì pudaria purtà una parti di a manca à vutà pà Camille di Rocca Serra.
Écoutez Jean-Christophe Angelini.

Législatives : Jean-Christophe Angelini persiste dans sa condamnation du "front républicain"

Publicités

About electionsaltafrequenza

A radio di a Corsica
%d blogueurs aiment cette page :