Journal de la Corse : Législatives 2012 : Jean-Christophe Angelini


Quelle est votre analyse du premier tour ?

Il s’est globalement déroulé de façon satisfaisante. On peut noter quelques tendances : notre résultat, tout d’abord, en nette augmentation par rapport a celui réalisé en 2007 ; Les résultats du député sortant qui, en perdant 20 points en l’espace de 5 ans, confirme ce que l’ensemble des observateurs s’attachaient à souligner durant la campagne : le rejet de son bilan et plus encore, de la perspective politique qu’il incarne. Enfin, on peut noter que plus des deux tiers des électeurs ont porté leurs suffrages sur des candidats opposés au sortant (plus de 20000). Tous ces éléments me semblent donc excessivement positifs.

Votre concurrent arrive en tête alors qu’il avait été battu aux territoriales et aux cantonales. Comment l’expliquez-vous ?

Par deux facteurs. Le premier, c’est qu’il est sortant depuis une décennie et surtout, que sa famille politique détient ce siège depuis 1952…il y a donc une vieille habitude du pouvoir, conjuguée à un système clientéliste particulièrement bien rodé. Et surtout, un contexte national. Nicolas Sarkozy est arrivé largement en tête dans la circonscription, il y a à peine un mois. Il est légitime qu’une partie de ces suffrages se reportent sur le candidat investit par l’UMP. Ceci étant dit, je n’ai aucun doute, au vu des difficultés majeures rencontrées par le sortant, concernant les résultats du second tour.

Que pensez-vous du score réalisé par Femu a Corsica, dans 4 les circonscriptions de Corse ?

De l’avis général, nos résultats marquent un tournant dans l’évolution politique, et donc électorale, de Femu A Corsica. Bien qu’opposés à une multitude de candidats bien installés, Romain Colonna et Xavier Luciani confirment la percée des territoriales et des cantonales. Ils réalisent, dans un contexte difficile, d’excellentes prestations, fruits de campagnes menées tambour battant, autour d’un projet dénué de toute ambigüité. Quand à Gilles Simeoni, et à moi-même, nous sommes pour la première fois qualifiés pour le second tour. En soi, il s’agit d’événements d’une portée politique considérable. Une victoire ce dimanche viendrait confirmer l’ensemble de ces tendances, et donneraient à notre courant politique une assise et une légitimité résolument nouvelle.

Lire la suite…JDC

Publicités

About electionsaltafrequenza

A radio di a Corsica
%d blogueurs aiment cette page :