Archive | février 2014

Nouvel incident à Volpajola


Un nouvel incident est survenu dans la nuit de mardi à mercredi à Volpajola, commune de l’Altu-di-Casaconi.

Le portail de la propriété de la sœur du maire de ce village a été arraché et a été jeté au milieu de la route « au risque, en outre, de provoquer un accident, s’est indigné Annonciade Niellini, le premier magistrat de Volpajola.

Suite …http://www.corsematin.com/article/volpajola/nouvel-incident-a-volpajola.1294342.html

Publicités

Municipales: 3 listes pour 22 habitants à Campi, en Corse Source BFM TV


Une vingtaine d’habitants recensés, trois listes « familiales » et une trentaine de recours déposés au tribunal administratif… Les municipales à Campi s’annoncent douloureuses.

Dans un petit village corse, les élections municipales du mois de mars ont tout chamboulé. A Campi, raconte Le Monde, il y a plus de candidats que d’habitants. « Village fantôme » raconte le journaliste qui n’y a vu qu’un mouton, Campi compte officiellement 22 habitants mais il ne seraient pas plus d’une dizaine en réalité. Pourtant trois listes vont s’opposer le 23 mars au premier tour.

La maire sortante, Françoise Curabet figure cette année sur la liste conduite par Paul-Félix Costa, un restaurateur surnommé « Paupaul ».

Suite : http://www.bfmtv.com/politique/municipales-recours-a-pelle-village-corse-campi-720600.html

Municipales : Bastia nationaliste ?, le Nouvel observateur


Bastia, la deuxième ville de Corse derrière Ajaccio, devrait avoir un maire nationaliste dans quelques semaines : c’est le principal enseignement du sondage TNS Sofres Sopra Group pour « Le Nouvel Observateur » et « RTL ». Gilles Simeoni, le leader d’Inseme per Bastia, Ensemble pour Bastia, est en effet en tête dans toutes les hypothèses de second tour. En cas de duel avec Jean Zuccarelli, fils radical de gauche du maire sortant : 55% contre 45%. En cas de triangulaire avec l’UMP : là encore Simeoni devance Zuccarelli de dix points : 49% contre 39%. L’écart est plus réduit en cas de quadrangulaire mettant aux prises, outre l’UMP, un candidat divers gauche : 40% contre 37%.

Au premier tour, Jean Zuccarelli est cependant en tête avec 34% des intentions de vote. Mais avec un écart très faible avec Gilles Simeoni, crédité de 32%. Ces chiffres montrent la puissance de la poussée nationaliste : en 2008, au premier tour de l’élection municipale, Emile Zuccarelli, le père, avait en effet plus de trente points d’avance sur Gilles Simeoni, déjà candidat.

Suite…http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-municipales-2014/20140226.OBS7709/municipales-bastia-nationaliste.html

Municipales à Ajaccio : le maire PS sortant favori selon un sondage dans le Parisien


Simon Renucci, député-maire d’Ajaccio (Corse du Sud) semble bien parti pour garder son fauteuil de maire à en croire un sondage Ipsos pour France 3 Corse ViaStella et RCFM publié mardi. Sa liste, Corse Social Démocrate PS-PC-Europe Ecologie Les Verts, arriverait en tête aux deux tours.

Candidat à sa réélection pour la troisième fois, Simon Renucci est crédité de 39% des voix au premier tour. Une avance relative devant la liste UMP-UDI conduite par le député de Corse-du-Sud, Laurent Marcangeli crédité de 33% des intentions de vote.

Derrière, la liste nationaliste Femu a Corsica et Corsica Libera conduite par José Filippiobtiendrait 13% des voix. La liste Divers Gauche d’Anne-Marie Luciani 4%, la liste Divers Droite de Jacques Billard 2%. Enfin, celle du FN conduite par José Risticoni obtiendrait 6% et la liste « Ajaccio énergies » de François Filoni 3%.

Suite…

http://www.leparisien.fr/municipales-2014/sondages/municipales-a-ajaccio-le-maire-ps-sortant-favori-selon-un-sondage-19-02-2014-3606161.php

Le dernier round de Renucci par Antoine Albertini dans Le Monde


En 2008, il avait été triomphalement réélu avec 66% des voix au second tour, face à une droite atomisée et démonétisée. Cette fois, Simon Renucci, maire (DVG) d’Ajaccio doit compter avec l’étoile montante de la famille libérale corse : Laurent Marcangeli, 33 ans, qui lui a ravi son siège de député de la Corse-du-Sud en 2012. Le challenger UMP n’en doute pas un instant : « le combat sera très difficile mais les Ajacciens ont besoin de nouvelles têtes. »

Entre les deux adversaires, la bataille des chiffres fait rage depuis le début de la campagne. M. Renucci vante un bilan comptabilisé sous forme de places en crèches (« de 180 à 450 sous mon mandat »), de repas de cantines scolaires (« pas moins de 2400 par jour ») ou d’attractivité (« nous avons gagné 14000 habitants en treize ans »). M. Marcangeli rétorque que « le budget municipal est plombé par les embauches de complaisance et consacré à 66% aux frais de fonctionnement, contre 51% quand Simon Renucci a pris la mairie. »

Suite sur : http://www.lemonde.fr/municipales/article/2014/02/27/ajaccio-le-dernier-round-de-renucci_4375117_1828682.html

Liste des nationalistes à Corte, dévoilée jeudi !


Ce jeudi, les nationalistes cortenais  ont présenté leur liste.

Voici les six premières places  : 1. Marcel Simeoni, 2. Anne-Marie Campocasso, 3. Claude Cesari, 4. Anne Tomasi, 5. Thierry Guttierez.

 

Le blog des élections Alta Frequenza reprend du service !


Pour les Municipales, le blog des élections reprend  du service. Au programme, ITW, réactions de candidats et d’électeurs, vidéos, sons et photos… Toutes les réactions à chaud !