Gilles Simeoni devient le premier maire nationaliste d’une ville corse


(Frédéric Bertocchini – Alta Frequenza) – Gilles Simeoni est donc le nouveau maire de Bastia, avec 55,40% des suffrages. Il devance ainsi largement Jean Zuccarelli qui recueille 46,60% des voix. C’est donc avec une large avance que le candidat, allié à François Tatti et Jean-François Milani, devient donc le premier candidat nationaliste d’une ville corse. Le front « Anti-Zuccarelli » a donc remporté cette élection, provoquant par là-même un tremblement de terre à Bastia, mais sans doute aussi dans toute la Corse. Rappelons qu’avec cette élection, Gilles Simeoni entraîne dans son sillage ses alliés, comme le DVG François Tatti, la candidate PS Emmanuelle de Gentili et Jean-Louis Milani, soutenu par l’UMP et l’UDI. Une alliance payante.

Publicités

About electionsaltafrequenza

A radio di a Corsica
%d blogueurs aiment cette page :