Archive | Programme et perspectives des candidats RSS for this section

Corsica Libera pour la tenue de véritables assises de la formation et de l’emploi


 

Corsica Libera pour la tenue de véritables assises de la formation et de l’emploi

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – La tenue de véritables assises de la formation et de l’emploi : c’est le vœu formulé par Corsica Libera, lors de la dernière session de l’Assemblée de Corse. Le groupe nationaliste souhaiterait en effet réunir et auditionner l’ensemble des acteurs en la matière, afin de mener une réflexion, définir des priorités ainsi qu’élaborer des propositions, pour permettre aux jeunes insulaires « de construire la Corse de demain » grâce à de solides compétences. Des jeunes corses bénéficiant souvent d’une formation via des structures locales développées comme l’Université de Corse, mais cependant « victimes de discrimination à l’emploi », selon Corsica Libera, lorsque ces derniers postulent, à compétences égales, à certains postes avec des personnes venues de l’extérieur. Une situation déjà dénoncée d’ailleurs par le STC, notamment du côté d’EDF-GDF. Selon Josepha Giacometti, la CTC doit se saisir de ce problème, en tant qu’institution se préoccupant des intérêts matériels et moraux des corses, au travers d’assises, comme ce fut le cas pour le foncier et le logement.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – A tinuta di veri assisi di a furmazioni è di l’impiecu : hè a dumanda di Corsica Libera, missa in risaltu duranti l’ultima sissioni di l’Assemblea di Corsica. U gruppu naziunalistu vularia in fatti aduniscia è intarrugà l’insemi di l’attori ind’a materia, da purtà una riflessioni, difiniscia priurità è furmulà pruposti, da parmetta à i ghjovani isulani « di custruiscia a Corsica di dumani » cù cumpetenzi solidi. Ghjovani corsi chì t’ani à spessu una furmazioni via strutturi lucali sviluppati com’è l’Università di Corsica, ma chì sò malgradu tuttu « vittimi di discriminazioni à l’impiecu », d’appressu à Corsica Libera, quandu chì iss’ultimi si prisentani, à cumpetenzi uguali, pà certi posti cù parsoni ghjunti da fora. Una situazioni dighjà dinunziata d’altrondi da u STC, frà altru da u cantu di EDF-GDF. Sicondu Josepha Giacometti, a CTC si devi impatruniscia di issu prublema, in quantu chì istituzioni primurendu si di l’intaressi matiriali è murali di i corsi, à traversu à assisi, com’ella hè statu u casu pà u fundariu è l’alloghju.

Écoutez Josepha Giacometti.

Publicités

Les nationalistes critiquent très vivement la gestion de la CTC


Les nationalistes critiquent très vivement la gestion de la CTC

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Le compte administratif 2012, a été adopté la semaine dernière par l’Assemblée de Corse. Ce document a donné l’occasion pour l’opposition, essentiellement nationaliste, de porter des critiques très violentes à l’encontre de la gestion de la CTC par l’équipe de Paul Giacobbi. Si la droite s’est abstenue sur ce dossier les deux groupes nationalistes ont voté contre car mis à part l’absence de réponses aux questions posées c’est l’attitude de Paul Giacobbi qui a été particulièrement critiquée. Jean Biancucci a été très en pointe dans la fronde contre l’équipe dirigeante, et pas seulement d’un seul point de vue financier. En effet, l’absence de Paul Giacobbi lors de ce débat essentiel pour la collectivité, a particulièrement mis en boule le conseiller de Femu A Corsica.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – U contu amministrativu 2012, hè statu aduttatu a settimana scorsa da l’Assemblea di Corsica. Issu ducumentu hà datu l’uccasioni pà l’uppusizioni, soprattuttu naziunalista, di furmulà critichi assai viulenti contr’à a gistioni di a CTC da a squadra di Paulu Giacobbi. S’hè a diritta ùn si hè micca prununziata nant’à issu cartulari quì, i dui gruppi naziunalisti ani vutatu contru parchì, fora di l’assenza di risposti à i quistioni posti, hè l’attitudini di Paulu Giacobbi chì hè stata particularmenti criticata. Jean Biancucci hà purtatu a rivolta contr’à a squadra dirighjenti, è micca solu da un solu puntu di vista finanziariu. In fatti, l’assenza di Paulu Giacobbi duranti issu dibattitu di primura pà a cullettività, hà missu particularmenti in zerga u cunsighjeru di Femu A Corsica.

Écoutez Jean Biancucci.

Rétrospectives sur les résultats du premier tour des législatives 2007


Camille de Rocca Serra réussit son pari d’être élu au premier tour

Paul Quastana se félicite de son score aux élections

Jean-Christophe Angelini frôle les 15% dans la 2ème de CdS

La percée tonitruante de Stéphanie Grimaldi en Haute-Corse

Les excellents résultats de Gilles Simeoni dans la 2ème de Haute-CorseSauveur Gandolfi-Scheit frôle l’élection dès le 1er tour en Haute-Corse

Simon Renucci se montre serein avant le deuxième tour dans la 1ère de CdS

 

Corse-du-Sud – 1ère circonscription

 

Abstention : 40,69%

Cortey Philippe 34,03%

Renucci Simon : 32,85%

Billard Jacques : 10,96%

Poli Jean Marie : 10,51%

Luciani Paul Anoine : 5,55%

Martinelli Olivier : 4,23%

Tallarico Gustave : 1,58%

Daïen Yves : 0,29%

 

Haute-Corse – 1ère circonscription

 

Abstention : 42,43,%

Gandolfi-Scheit Sauveur : 44,48%

Zuccarelli Emile : 33,49%

Graziani Jean : 6,29%

Stefani Michel : 6,29%

Baccarelli Jean François : 3,62%

Cardi Antoine : 3,21%

Sanchez Hélène : 1,33%

Mattei Bernard : 0,76%

Guez Roseline : 0,53%

 

Haute-Corse – 2ème circonscription

 

Abstention : 33,82%

Grimaldi Stéphanie : 41,11%

Giacobbi Paul : 39,13%

Simeoni Gilles : 13,50%

Riolacci François-Xavier : 3,49%

Martinelli Elisabeth : 1,64%

Josue Olivier : 0,58%

Colonna d’Istria Geneviève : 0,55%

 

Corse-Du-Sud – 2ème circonscription

 

Abstention : 41,08%

Camille De Rocca Serra : 51,03%

Angelini Jean Christophe : 14,46%

Bucchini Dominique : 13,03%

Boschi Andreani Marie-Jeanne : 8,11%

Quastana Paul : 7,78%

Mariaggi Guy : 2,68%

Tucci Pierre Noël : 1,82%

Sivkovich Joséphine : 0,71%

Laclau Nathalie : 0,38%

Plaine Orientale : appel à la mobilisation contre la violence, la réaction de Xavier Luciani, candidat Femu a Corsica


Publié le 28/04/2012, 09h11

Plaine Orientale : appel à la mobilisation contre la violence

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Appel à la mobilisation ce samedi à partir de 14h30, place de la mairie Ghisonaccia, des familles de victimes de meurtres perpétrés en Plaine Orientale sur les quinze derniers mois. Un rassemblement pour dire « plus jamais ça », et éprouver plus que jamais le besoin de stopper cette spirale de violence. Les élus de la commune ont décidé, de leur côté, d’engager une démarche supplémentaire en appelant l’ensemble des élus insulaires à se réunir devant la préfecture de Corse à Ajaccio, dans le courant du mois prochain. Un sursaut politique et citoyen nécessaire, selon Xavier Luciani, qui doit retentir à travers toute l’île, pour prendre enfin à bras le corps le problème de la violence, avec un message tout particulier adressé à la jeunesse corse, en proie à « une perte de repères, via divers facteurs sociétaux ».

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Chjama à a mubilisazioni issu sabbatu à partasi di 2 ori è mezu, piazza à a casa cumuna ind’A Ghisunaccia, di i famighji di vittimi d’assassinii in Piaghja Urientali nant’à i quindici ultimi mesi. Un’adunita pà dì « mai più », è fà cunnoscia a brama più cà mai u bisognu di sradicà issu mecanisimu di viulenza. L’eletti di a cumuna ani dicisu, da u so cantu, d’ingaghjà una dimarchja altra, chjamendu à tutti l’eletti isulani ad aduniscia si davanti a prifettura di Corsica in Aiacciu, pà u mesi chì veni. Una mossa pulitica è citadina nicissaria, pà Saveriu Luciani, chì devi ribumbà inde l’isula sana, da trattà infini com’ellu si devi u prublema di a viulenza, cù un missaghju tuttu particulari ver di a ghjuventù corsa, davanti à « una perdita di i so marchi, di pettu à parechji fattori sucetali ».

Écoutez Xavier Luciani, conseiller territorial Femu A Corsica, et conseiller municipal à Ghisonaccia.

 

Fin programmée des arrêtés Miot : Femu a Corsica tire de nouveau la sonnette d’alarme


Fin programmée des arrêtés Miot : Femu a Corsica tire de nouveau la sonnette d’alarme(Publié le 23/04/2012, 12h08)

Fin programmée des arrêtés Miot : Femu a Corsica tire de nouveau la sonnette d’alarme

(Julien Pernici – Alta Frequenza) – Vendredi dernier, Femu a Corsica a de nouveau tiré la sonnette d’alarme quant à la fin programmée des arrêtés Miot le 31 décembre prochain. Gilles Simeoni et Jean-Christophe Angelini ont ainsi souligné qu’un retour au droit commun dans le cadre des successions en Corse serait la porte ouverte à une explosion de la dépossession des Corses de leur terre. C’est dans ce sens que Femu a Corsica présentera une motion jeudi à l’Assemblée de Corse demandant la prorogation de la période transitoire jusqu’au vote par l’Assemblée de Corse d’une nouvelle formule fiscale. Une Assemblée de Corse qui doit bientôt bénéficier d’un transfert de compétences dans le domaine fiscal, déjà remis en cause avant son entrée en vigueur puisqu’il serait anticonstitutionnel selon des rumeurs parvenant du conseil d’État.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Vennari scorsu, Femu a Corsica hà dinò fattu cunnoscia u so timori di pettu à a fini prugrammata di l’arresti Miot u 31 di dicembri chì veni. Gilles Simeoni è Ghjuvan Cristofanu Angelini ani sottulineatu in fatti chì un ritornu à u dirittu cumunu ind’u quadru di i successioni in Corsica saria a porta aparta à una splusioni di a perdita di a so terra pà i Corsi. Hè in issu sensu chì Femu a Corsica prisintarà una muzioni ghjovi à l’Assemblea di Corsica dumandendu una prulungazioni di u periudu transitoriu fin’è u votu da l’Assemblea di Corsica di una nova riforma fiscali. Un’Assemblea di Corsica chì devi uttena da quì à pocu un trasferimentu di cumpetenzi ind’u duminiu fiscali, dighjà rimissu in causa nanzi à a so missa in ballu, postu ch’ellu saria anticustituziunali d’appressu à calchì rumori bassi ghjunghjendu da u cunsighju di Statu.

On écoute Gilles Simeoni à ce sujet.

Parkings à Ajaccio : l’avis de Paul Leonetti


Parkings à Ajaccio : l’avis de Paul Leonetti (Publié le 11/04/2012, 12h58)

 

Parkings à Ajaccio : l’avis de Paul Leonetti

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Tandis que le fameux parking dit de la place du marché d’Ajaccio est annoncé d’ici 2014, la polémique se poursuit. En effet, moins de 300 places seraient gagnées au final, en comptant la suppression des emplacements en surface. Un des nombreux points qui selon Paul Leonetti, candidat aux législatives pour Corsica Libera dans la 1ère circonscription de Corse-du-Sud, relève de choix peut-être pas si opportuns qu’ils n’y paraissent. Désenclaver la ville de ses véhicules via des parkings de rétention en périphérie, voilà la seule et unique solution de plausible pour Paul Leonetti.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Allora chì u famosu parking dittu di a piazza di u marcatu d’Aiacciu hè annunziatu pà u 2014, a pulemica cuntinueghja. In fatti, ci sariani solu menu di 300 piazza in fini di contu, cù a suppressioni di i posti sopra. Unu di i numarosi punti chì à parè di Paul Leonetti, candidatu à i legislativi pà Corsica Libera ind’a 1a circuscrizizoni di Corsica Suttana, rileva di scelti forsa micca cusì boni ch’elli poni parè. Libarà a cità di i so vitturi via parking di ritenzioni da in fora, eccu a sola suluzioni pussibuli è ghjusta pà Paul Leonetti.

Écoutez-le

Recherche d’hydrocarbures : la satisfaction de Simon Renucci


Recherche d’hydrocarbures : la satisfaction de Simon Renucci (Publié le 07/04/2012, 20h36)

Recherche d’hydrocarbures : la satisfaction de Simon Renucci

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Dans un communiqué, Simon Renucci, député de Corse-du-Sud se rejouit d’apprendre que le Président de la République a pris la « sage décision », de refuser de renouveler le permis de recherche d’hydrocarbures en Mediteranéee. Et de préciser, qu’il avait été le premier député à prendre position contre cet état de fait, lors d’une question écrite au gouvernement, le 25 octobre dernier. « La protection de la Mediterannée… est une impérieuse nécessité » dit Simon Renucci, qui precise qu’il a toujours oeuvré pour que l’équilibre entre developpement et protection soit une ligne de conduite. Le député Maire d’Ajaccio, se dit enfin « satisfait que le risque insensé de polluer un tel espace s’éloigne », revenant également sur l’incident de la plateforme totale en mer du Nord.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Ind’un cumunicatu, Simon Renucci, diputatu di Corsica Suttana hè propiu cuntentu di sapè chì u Presidenti di a Republica appiissi presu a « bona dicisioni », di ricusà di rinnuvà u parmissu di ricerca d’idrocarburi ind’u Mediterraniu. È di pricisà, ch’ellu era statu u primu diputatu à pighjà pusizioni contr’à iss’affari, cù una quistioni scritta à u guvernu, u 25 d’uttrovi scorsu. « A prutezzioni di u Mediterraniu… hè una nicissità impurtantissima » dici Simon Renucci, chì priciseghja ch’ellu hè sempri andatu à prò di l’equilibriu trà sviluppu è prutezzioni, in quantu ch’è via maestra. U diputatu merri d’Aiacciu, si dici infini « suddisfatu chì u risicu scemu di pulluà un spaziu simuli s’aluntanessi », vultendu dinò nant’à l’accidenti di a « plate-forme » in mari di u Nordu.