Archive | Sur le terrain des législatives RSS for this section

Alimentation des centrales de Corse : engagements politiques fiables ou fausses promesses électorales ?


Alimentation des centrales de Corse : engagements politiques fiables ou fausses promesses électorales ?

 

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Nouvelle réunion de l’assemblée de Corse, aujourd’hui (jeudi) et demain. Une session qui a débuté avec les traditionnelles questions orales, c’était à suivre en direct et en intégralité sur notre antenne. Les conseillers territoriaux ont ainsi interrogé l’Exécutif sur bon nombre de thématiques. Parmi celles-ci, les centrales de Corse, et leur alimentation. Engagements politiques fiables ou fausses promesses électorales ? Nadine Nivaggioni est revenue sur les annonces faites par Nicolas Sarkozy lors de sa visite en Corse. L’élue Femu A Corsica est revenue sur les préalables nécessaires à l’alimentation à « l’utilisation du fuel léger comme combustible transitoire avant l’arrivée du Gaz Naturel Liquéfié ainsi que l’affectation de 500 millions d’euros pour sécuriser l’approvisionnement énergétique de la Corse ». Modification de la Programmation Pluriannuelle des Investissements prenant en compte ces nouvelles options politiques, dépôt d’une nouvelle procédure d’autorisation d’exploitation d’une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) pour la Haute-Corse notamment ou encore nouvelle commande de moteurs, le groupe Femu A Corsica a interrogé Maria Giudicelli pour avoir « la confirmation de la démarche engagée ». Le mouvement souhaitait donc savoir quelles procédures avaient été engagées et si un calendrier pouvait être fourni. Maria Giudicelli a déclaré que la direction d’EDF avait déposé une nouvelle demande ICPE auprès des services de l’Etat le 15 avril dernier. Une réponse qui n’aura pas satisfait Nadine Nivaggioni.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Nova riunioni di l’assemblea di Corsica oghji (ghjovi) è dumani. Una sissioni chì hè principiata cù i tradiziunali quistioni urali, in direttu è di modu sanu nant’à i nostri ondi. I cunsighjeri tarrituriali ani intarrugatu l’Esecutivu nant’à parechji tematichi. Frà quissi quì, i cintrali di Corsica è a so alimentazioni. Ingaghjamenti pulitichi sicuri o falsi prumessi eletturali ? Nadine Nivaggioni hè vultata nant’à l’annunzii fatti da Nicolas Sarkozy duranti a so visita in Corsica. L’eletta Femu A Corsica hè vultata nant’à i i necessità primi à l’alimentazioni pà « l’utilisazioni di u fuel lighjeru com’è cumbustibuli transitoriu nanzi à a ghjunta di u Gaz Naturali Liquidu è l’attribuzioni di i 500 millioni d’auri da securizà l’alimentazioni energetica di a Corsica ». Mudificazioni di a Prugrammazioni Pluriannuali di l’Investimenti pighjendu in contu issi novi uzzioni pulitichi, dipositu di una prucedura nova d’autorisazioni di sfruttera di una Stallazioni Classificata pà a Prutezzioni di l’Ambiu (ICPE) pà a Corsica Suprana frà altru o ancu una nova cumanda di mutori, u gruppu Femu A Corsica hà intarrugatu à Maria Giudicelli pà avè « a cunfirmazioni di a dimarchja ingaghjata ». U muvimentu vulia dunqua sapè chì pruceduri erani stati ingaghjati è s’è un calendariu pudia essa prisintatu. Maria Giudicelli hà dichjaratu chì a direzzioi di EDF avia postu una nova dumanda ICPE ind’è i servizii di u Statu u 15 d’aprili scorsu.Una risposta chì ùn hà micca suddisfatu à Nadine Nivaggioni.

Écoutez Nadine Nivaggioni.

Publicités

Assemblée de Corse : de nombreuses thématiques abordées


 

 

(Maria Lanfranchi – Alta Frequenza) – Nouvelle réunion de l’assemblée de Corse, aujourd’hui (jeudi) et demain. Une session qui a débuté avec les traditionnelles questions orales, c’était à suivre en direct et en intégralité sur notre antenne. Les conseillers territoriaux ont ainsi interrogé l’Exécutif sur bon nombre de thématiques. Parmi celles-ci, les centrales de Corse, et leur alimentation. Engagements politiques fiables ou fausses promesses électorales ? Nadine Nivaggioni est revenue sur les annonces faites par Nicolas Sarkozy lors de sa visite en Corse. L’élue Femu A Corsica est revenue sur les préalables nécessaires à l’alimentation à « l’utilisation du fuel léger comme combustible transitoire avant l’arrivée du Gaz Naturel Liquéfié ainsi que l’affectation de 500 millions d’euros pour sécuriser l’approvisionnement énergétique de la Corse ». Modification de la Programmation Pluriannuelle des Investissements prenant en compte ces nouvelles options politiques, dépôt d’une nouvelle procédure d’autorisation d’exploitation d’une Installation Classée pour la Protection de l’Environnement (ICPE) pour a Haute-Corse notamment ou encore nouvelle commande de moteurs, le groupe Femu A Corsica a interrogé Maria Giudicelli pour avoir « la confirmation de la démarche engagée ». Le mouvement souhaitait donc savoir quelles procédures avaient été engagées et si un calendrier pouvait être fourni. Maria Giudicelli a declaré que la direction d’EDF avait déposé une nouvelle demande ICPE auprès des services de l’Etat le 15 avril dernier. Autre question abordée cette fois-ci par Corsica Libera, ayant trait aux aides apportées par la Collectivité à la chaîne France 3 Corse- Via Stella. Jean Guy Talamoni souhaitait savoir, eu égard à l’importante aide financière apportée par la Collectivité à la chaîne publique, quelles démarches étaient entreprises pour vérifier l’activité, les résultats et les perspectives produites. En filigrane l’emploi et la langue corse. L’élu nationaliste souhaitait, au-delà de cette vérification à court terme, souligner le fait que la CTC n’avait pas dans ce cas précis, « les moyens adéquat d’évaluation de la politique publique ». Au-delà de ces questions, des rapports et des motions d’importance seront à l’étude durant ces deux jours. Les rapports relatifs au compte administratif mais également à l’éventuelle restructuration d’une ligne de chemin de  fer en Plaine Orientale seront soumis au vote. Parmi les motions les plus significatives, celle présentée par Gilles Simeoni relative à la date butoir du 31 décembre 2012 en matière de retour aux droits communs de la Corse en ce qui concerne les droits de succession : les fameux arrêtés Miot. Rosy Ferri-Pisani et Dominique Bucchini s’intéressent quant à eux à l’ouverture future de deux nouveaux complexes commerciaux la région du grand Ajaccio.

Femu A Corsica : « édifier une alternative politique » au sein de l’Assemblée de Corse


Femu A Corsica : « édifier une alternative politique » au sein de l’Assemblée de Corse (Publié le 19/03/2012, 07h53)

Femu A Corsica : « édifier une alternative politique » au sein de l’Assemblée de Corse

(Michaël Andreani – Alta Frequenza) – Samedi, Femu a Corsica a tenu une conférence de presse à Ajaccio, afin de faire part de son analyse de la situation politique de l’île, à la veille des élections présidentielles. Outre divers points exposés par le mouvement nationaliste dans la cité impériale, dans le cadre de cette échéance, sur lesquels nous reviendrons en détails, a été souligné un véritable gâchis, au lendemain du second tour des territoriales de 2010. Une majorité « très relative et étriquée », issue de ce que Femu a Corsica appelle « le conclave de Venacu », ne peut constituer à ses yeux l’amorce d’un changement politique concret. Pour Jean-Christophe Angelini, il est grand temps d’édifier une alternative politique, prenant en compte toutes les convictions, autour d’un même projet, incluant donc une légitimité démocratique.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Sabbatu, Femu a Corsica hà tinutu una cunfarenza di stampa in Aiacciu, da fà cunnoscia a so analisi di a situazioni pulitica di l’isula, à a vigilia di l’alizzioni prisidinziali. Aldilà di i sfarenti punti prisintati da u muvimentu naziunalistu ind’a cità imperiali, ind’u quadru di issu mumentu puliticu, nant’à i quali vultaremi in ditaghji, hè statu missu in risaltu un veru piccatu, à u lindumani di u sicondu ghjiru di i tarrituriali di u 2010. Una maghjurità « assai rilativa è micca abbastanza larga », sbucciata da ciò chì Femu a Corsica chjama « u cunclavu di Venacu », ùn pò custituiscia pà contu soiu un principiu di cambiamentu puliticu cuncretu. Pà Ghjuvan Cristofanu Angelini, hè ora di metta in ballu un’alternativa pulitica, pighjendu in contu tutti i parè, inghjiru à un stessu prughjettu, cù dunqua una legitimità demucratica.

Écoutez Jean-Christophe Angelini.

L’UMP de Corse-du-Sud en ordre de marche derrière Nicolas Sarkozy


L’UMP de Corse-du-Sud en ordre de marche derrière Nicolas Sarkozy (Publié le 12/03/2012, 07h31)

L’UMP de Corse-du-Sud en ordre de marche derrière Nicolas Sarkozy

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Ce n’était pas Villepinte hier dimanche), ni même Corte samedi, mais une belle chambrée a assisté en fin de semaine dernière au premier meeting de campagne pour l’UMP de Corse-du-Sud. Marcel Francisci, président du comité de soutien à Nicolas Sarkozy, nous à présenté la façon avec laquelle l’UMP 2A va mener sa campagne.

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Ùn era micca Villepinte arimani, nè mancu Corti sabbatu, ma parechji parsoni hà assistutu in fin di settimana scorsa à u primu meeting di campagna pà l’U.M.P di Corsica Suttana. Marcel Francisci, presidenti di u cumitatu di sustegnu à Nicolas Sarkozy, ci hà prisintatu a manera cù a quali l’UMP Pumuntincu hà da rializà a so campagna.

Écoutez Marcel Francisci.

Changements institutionnels : sans tabou


Changements institutionnels : sans tabou (Publié le 12/03/2012, 18h26)

Changements institutionnels : sans tabou

(Alex Bertocchini – Alta Frequenza) – Évolution des institutions ! Ce n’est pas parce que cette question est absente de la campagne électorale qu’elle a été renvoyée aux oubliettes, bien au contraire. La commission des compétences législatives et règlementaires de l’Assemblée de Corse s’est réunie en fin de semaine dernière afin de poursuivre les travaux sur la réforme des collectivités territoriales. Depuis le mois d’octobre, la commission a déjà auditionné les préfets de Corse, les présidents de l’exécutif et des départements, les maires d’Ajaccio et de Bastia, les députés ainsi que le président de l’université. C’était au tour vendredi dernier du député François Alfonsi ainsi que des groupes politiques de l’Assemblée. Au-delà de la reforme des collectivités territoriales, déjà actée mais qui ne s’applique qu’en partie à la Corse, peut-on s’attendre à une reforme institutionnelle plus conséquente, et comment cela s’insère t-il dans la campagne électorale?

> Lingua corsa

(A redazzioni d’Alta Frequenza) – Evuluzioni di l’istituzioni ! Ùn hè micca parchì chì issa quistioni ùn faci micca parti di a campagna eletturali ch’ella hè stata mandata à caternu, à u cuntrariu. A cumissioni di i cumpetenzi legislativi è di reguli di l’Assemblea di Corsica s’hè adunita in fin di settimana scorsa da cuntinuà i travaghji nant’à a riforma di i cullettività tarrituriali. Dipoi u mesi d’uttrovi, a cumissioni hà dighjà vistu passà i prifetti di Corsica, i presidenti di l’esecutivu è di i dipartimenti, i merri d’Aiacciu è di Bastia, i diputati è u presidenti di l’Università. Tuccava vennari scorsu à u diputatu François Alfonsi, è à i gruppi pulitichi di l’Assemblea. Aldilà di a riforma di i cullettività tarrituriali, dighjà dicisa ma chì s’appieca micca di modu sanu in Corsica, omu si pò aspittà o micca à una riforma istituziunali più maiò, è comu l’affari s’inserisci ind’a campagna eletturali?

Réponse de Pierre Chaubon, président de la commission des compétences législatives et réglementaires.